Section de Redon

La baisse de la population est la conséquence d’erreurs stratégiques de l’équipe municipale !

Le par

Nouvelle année et nouvelle baisse de la population redonnaise. Alors que la population départementale est en constante progression, Redon vient de passer sous le seuil des 9 000 habitants et a perdu plus de 600 habitants en l’espace de cinq ans. Nous alertons le Maire et la majorité municipale sur cette dégradation inquiétante de la population redonnaise depuis de nombreuses années. La réponse qui nous a longtemps été apportée est la construction du lotissement du Châtel-Haut-Patis. Or ce lotissement peine à se remplir. La volonté de l’équipe municipale de construire le centre commercial de la Barge Rousse dans cette zone a totalement dénaturé ce lotissement, en

Les primaires citoyennes, c’est parti !

Le par

Les dimanches 22 et 29 janvier prochain auront lieu les primaires citoyennes de la gauche et des écologistes. Les primaires citoyennes visent à désigner le candidat de la gauche pour l’élection présidentielle de 2017. Elles sont organisées par le Parti Socialiste et sont ouvertes à toutes les citoyennes et tous les citoyens. Chaque électeur devra accepter l’engagement de reconnaissance dans les valeurs de la Gauche et des Écologistes et contribuer aux frais d’organisation des primaires soit 1 euro par tour. Ces primaires rassembleront 7 candidats : Jean-Luc Bennhamias, Benoit Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Sylvia Pinel, François de Rugy et Manuel Valls. Des milliers

Notre-Dame-des-Landes, une opportunité pour le Pays de Redon !

Le par

Ce dimanche les électeurs de Loire-Atlantique se sont largement exprimés en faveur du transfert de l'aéroport de Nantes-Atlantique vers Notre-Dame-des-Landes. Les socialistes du Pays de Redon saluent ce résultat, qui confirme la légitimité de l'ensemble des délibérations des collectivités du territoire et l'ensemble des recours rejetés par la justice. Nous souhaitons que chacun prenne acte et respecte le résultat de ce vote. Nous n'accepterons pas qu'une minorité remette une nouvelle fois en cause une décision démocratique. Enfin, nous appelons les élus du Pays de Redon à se saisir pleinement de l'opportunité que constitue l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes pour le développement économique de notre territoire. Parti Socialiste de Redon

Budget de la CCPR : Améliorons la qualité de vie…de tous !

Le par

Les demandes sur le niveau des services sont légitimes et doivent être entendues, mais nous souhaitons élargir le débat. La situation financière de la CCPR est tendue, à cause de la baisse des dotations de l'Etat, mais aussi suite à la baisse des recettes locales consécutives à la fermeture d'entreprises en 2015. Cela montre le lien direct entre la santé de l'économie locale et l'offre de services à la population. Certains acceptent le déclin comme une fatalité et proposent de répartir la pénurie d'une autre façon. Nous pensons au contraire que c'est l'occasion pour la CCPR d'opter résolument à l'avenir pour une économie productive vigoureuse, plutôt que de s'en tenir à une

Halles Garnier : le symbole d’une nouvelle dynamique pour Redon

Le par

Les socialistes du Pays de Redon souhaitent que ce projet s’inscrive dans une large réflexion. Le projet qui verra le jour sur ce site unique devra répondre à certains besoins du territoire afin de devenir une zone d’attractivité pour de nouveaux habitants. Ce projet devra permettre de corriger les faiblesses de Redon en matière démographique. De nouveaux logements contribueront au renouvellement de la population et au rééquilibrage entre le sud et le nord de Redon. Ce projet devra rechercher une mixité d’activités. Des activités innovantes (touristiques ou culturelles), en lien avec le port, mais également des activités économiques permettant une vie dans le quartier toute la journée et pas seulement le soir

Redon n’est pas la banlieue de Rennes !

Le par

Les socialistes du Pays de Redon appellent l'Etat, la SNCF, les décideurs régionaux, mais aussi les métropoles de Rennes et de Nantes, à entendre les raisons de cette mobilisation locale très forte. En effet si nous approuvons tous le renforcement de ces métropoles, voulu par le gouvernement et les législateurs, le bon équilibre du territoire passe aussi par un soutien aux petites villes et aux villes moyennes pour vivre et travailler au pays. En la matière, les discours ne suffisent pas, il faut des actes. Or renforcer l'atout majeur qu'est la gare pour Redon, c'est concrètement donner les moyens d'un nouveau développement économique à une ville

Oui à l’aéroport du grand-ouest !

Le par

Jeudi 11 février,  François Hollande a proposé l’organisation dans les prochains mois d’un référendum local sur le transfert de l’aéroport de Nantes Altantique vers Notre-Dame-des-Landes. Les socialistes du Pays de Redon prennent acte de cette décision. Nous constatons cependant que : -       le débat public sur ce projet a largement eu lieu depuis des dizaines d’années ; -       les collectivités concernées ont toutes délibéré démocratiquement en faveur de ce projet ; -       l’ensemble des recours contre ce projet a été rejeté par la justice. Dans l’attente de précisions concernant le périmètre de ce futur referendum, nous réaffirmons notre soutien à ce projet, qui est une chance pour le développement du Pays de Redon et pour l’ensemble du grand-ouest.

La nouvelle carte intercommunale doit se construire pour et avec les citoyens !

Le par

La loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (loi NOTRe) promulguée le 7 aout dernier fixe le seuil minimal des intercommunalités à 15 000 habitants. De nouvelles cartes intercommunales doivent être arrêtées avant le 31 mars 2016. Ainsi les communautés de communes du Pays de La Gacilly (11 000 habitants) et du Pays du Grand Fougeray (5 000 habitants) ne peuvent rester seules. Il appartient aux communes de ces intercommunalités de décider du choix de leur nouvelle intercommunalité. Nous souhaitons que la communauté de communes du Pays de Redon accueille ces communes afin de constituer un pôle d’équilibre entre les métropoles de Rennes et de

Accueil des réfugiés : pour nous c’est oui !

Le par

Face aux drames insupportables qui se succèdent à nos frontières, la France, par la voix de François Hollande, a annoncé qu’elle prendra toute sa part dans la résolution de cette crise en accueillant 24 000 réfugiés supplémentaires sur les deux prochaines années. Depuis plusieurs jours, sensibles à ce drame humain, de nombreux maires de France ont manifesté leur disponibilité pour les accueillir. Samedi, le Gouvernement a annoncé qu’il accompagnerait les villes qui accueilleront des familles sur leur territoire. Les socialistes redonnais appellent les communes et les citoyens du Pays de Redon à s’inscrire dans cet élan de solidarité. La France est une terre d’accueil. Notre pays

Quelles priorités pour la gare de Redon ?

Le par

Dans l'édition de Ouest-France du mercredi 17 juin divers associations, dont celle d’Emile Granville, adjoint au Maire de Redon et délégué à l’urbanisme, lancent une offensive contre la future signalétique de la gare de Redon. L’inscription en breton apparaitrait en effet en trop petits caractères. On ne peut que regretter que M. Granville n’ait pas mis la même énergie à défendre le buffet de la gare, fermé en 2012, alors qu’il faisait déjà partie de l’équipe municipale. Cette décision de la SNCF a eu des conséquences bien plus dommageables sur le quotidien des redonnais et l’image de la ville. Il est également regrettable de constater qu’alors que les élus et les citoyens

Les derniers contenus multimédias